Immobilier à Paris : vers une stabilisation des prix ?

Selon la porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, la hausse des prix de l’immobilier à Paris se fait « un peu moins vive ». La tendance va-t-elle se basculer vers la stabilisation des prix ? ou vers une baisse ?

Une hausse moins significative

En 2017, la capitale a connu un record des flambées de prix : + 9,3% pour les appartements anciens sur un an.Alors que la hausse n’est plus que de +0,1% en avril et +0,3% en mai dernier selon Meilleurs Agents. Apparemment, les prix continuent à se stabiliser. Cette rupture de tendance observée depuis quelques mois va affaiblir le dynamisme du marché de la ville.

Variante des prix selon la surface

 
Toutefois, cette stagnation du prix varie selon les surfaces : si les petites surfaces ont connu une légère hausse (de +0,7%), les grandes surfaces ont dû se contenter d’une baisse de -0,2%, malgré la période idéale pour la vente de l’immobilier familial avec les préparatifs de la rentrée.
Les prix des petites surfaces montent car les primo-accédants continuent de bénéficier des taux d’intérêt très bas du moment.  Ce qui explique cette variante.

Immobilier à Paris : vers une baisse ?

 
Il est impossible à ce stade de prévoir une baisse significative des prix de l’immobilier dans un bref délai. Toutefois, si la hausse du frais de notaire (ou droit de mutation) va se confirmer, la baisse du prix est inévitable. Mais rien n’est encore sûr que la tendance actuelle va se maintenir durant toute l’année.

Un commentaire