Hausse du prix de l’immobilier à Paris

D’après le Insee et les chiffres de notaires, le prix du mètre carré sur Paris dépasseront les 10 000€ cet été. Depuis le premier trimestre de cette année 2019 l’immobilier ont continué de flamber. Sur une année, le prix est passé de 8,460€ à 9,680€ avec une hausse de 6,4%. Et cela ne cesse d’augmenter.

Une hausse sans précédente à Paris

En termes de prix médian, Paris arrive en tête parmi les villes les plus chères. Selon une étude de l’indice des prix immobiliers (IPI) le prix est en hausse de 0,8% depuis le mois de mai sur la capitale. Cette élévation des prix est dû aux taux d’intérêts qui a chuté à 1,35%.

Bien qu’on a observé plusieurs transactions de 985 000 de février 2018 à mars 2019. Cette hausse est aussi soutenue par une augmentation des prix de 3,9%. La principale cause de ce rehaussement de prix est à cause des offres qui se rarifient. Les demandes d’acquéreur qui augmentent ne se balançant pas avec les offres.

Actuellement le prix du mètre carré est de 9 680€ d’après l’indice IPI arrêter le 1er mai. Mais le prix diffère dans chaque arrondissement, comme par exemple a augmenté de 14%. Tous les arrondissements ont dépassé le seuil des 8000€ le mètre carré. Et quelques-uns sont à plus de 11000€. C’est-à-dire :

  • Le 7è arrondissement
  • Le 9è arrondissement
  • Le 10è arrondissement
  • Le 2è arrondissement
  • Le 3è arrondissement
  • Le 4è arrondissement
  • Le 5è arrondissement
  • Le 1er arrondissement

Cette augmentation des prix a ainsi causé une baisse de la surface des biens. Qui était de 49,6 m² et est actuellement de 48,3%. Et ce sont les petites surfaces qui sont les plus touchées par cette surchauffe. Avec une hausse de 6,5% soit près du double des trois pièces.Et le montant d’achat n’a jamais été aussi haut estimé à 486,261€ en un an. Ainsi le profil des acquéreurs a également changé et sont désormais composé de :

  • 3,4% d’ouvrier et d’employé
  • 50% de cadres supérieurs et d’employé libérales

Une hausse aux alentours de Paris

Une augmentation des prix est également ressentie autour de la petite couronne. Les quartiers dit « chics » sont aussi touché par un « effet brexit » d’après Elodie Frémont, notaire. Notons que dans le 6è arrondissement par exemple le prix est à 16 390€. Attirant des expatriés avec un large pouvoir d’achat des quatre coins du monde. Cette hausse est estimée à 16,8% en seulement un an. Les autres quartiers populaires sont aussi touchés par cet enchérissement qui passe à plus de :

  • 13,8% dans le 19è arrondissement
  • 11,4% dans le 10è arrondissement
  • 4,9% en Seine-Saint-Denis
  • 9% à Ansières-sur-Seine
  • 7% à Pantin
  • 9,3% à Montreuil
  • 7,7% à Saint-Maur-des-Fossés

Dans la couronne le marché est en vigueur avec une croissance de ventre enregistré à 17%.

 

Un commentaire