Le Guide des assurances vie

Un contrat d’assurance vie est celui par lequel l’assureur prend la responsabilité, de remettre des fonds ou une pension à un ayant droit dès la survenue d’un risque. Cela peut se faire par plusieurs  versements et en fonction des clauses contenues dans le contrat. En somme, le contrat d’assurance vie est une relation légale qui est instaurée entre trois parties. Il s’agit de l’assureur, le bénéficiaire et le souscripteur. Le but d’une assurance vie est de se protéger contre plusieurs dangers. Il est ainsi possible de dire que le contrat d’assurance est un contrat de prévoyance.

Vous devez comprendre qu’une assurance vie est un investissement à long terme. Sa popularité se justifie par le fait que les épargnants ont de nombreuses possibilités de gestion, mais aussi de choix en ce qui concerne les types d’assurance vie proposés. Ainsi pour les contrats de placement, voici ce qu’il est possible de retenir à propos des avantages :

Les contrats d’assurance vie peuvent aussi revêtir un cachet de protection. Dans ce cas voici les différents avantages liés :

Pour finir, un contrat d’assurance vie peut également avoir un volet de transmission. Dans ce cas voici quelques uns des avantages liés :

Avant de souscrire à un contrat d’assurance vie, l’épargnant doit au préalable prendre en compte ses besoins. Lesdits besoins varient fortement d’un individu à un autre. En somme, vous ne pourrez faire un choix qu’en tenant compte de vos motifs ou capacités de gestion. Voici quelques pistes qui vous aideront à vous en sortir :

  • L’identification du risque dont vous pouvez vous protéger, de même que la nature du contrat que vous envisagez
  • La désignation de la personne à assurer qui est sujette au risque, de même que l’ayant droit
  • Le choix des supports d’investissement

Il n’existe pas de limite en ce qui concerne le nombre de contrats auquel il est possible de souscrire. Vous pouvez donc signer une multitude de contrats, sans être restreint par le coût, etc.
L’épargnant est protégé du risque d’un rendement qui pourrait ne pas être profitable. Cependant, il faut savoir que cette liberté n’est pas totale. Vous ne pouvez pas avantager d’autres ayants doits au delà du quota alloué à vos héritiers. Au vu des différents avantages fiscaux de l’assurance vie par rapport à la transmission, le fisc reste vigilant. Par exemple vous pouvez être limité si votre santé est défaillante ou votre âge trop avancé.

Il existe une multitude de contrats en matière d’assurance vie selon la nature des risques. Vous pouvez par exemple opter pour des contrats en cas de vie ou de décès. La possibilité existe également de choisir ces deux garanties. En fonction des objectifs que vous visez, voici les différents types de contrats qui sont liés. En ce qui concerne l’épargne, vous pouvez opter pour :

  • Un capital différé
  • Une rente viagère

Si vous souhaitez faire de la prévoyance, les contrats disponibles dans cette catégorie peuvent être :

  • Temporaire décès
  • Vie entière
  • Survie et rente éducation
  • Garantie complémentaire

Si vous souhaitez par exemple épargner mais aussi vous protéger contre d’éventuels risques, voici les types de contrats disponibles :

  • Capital différé avec contre-assurance
  • Vie entière différée avec contre-assurance
  • Rente viagere différée avec contre-assurance
  • Vie universelle

Bien entendu, chaque contrat possède ses spécificités et il est recommandé de s’y intéresser avant de conclure.

Si le contrat d’assurance vie implique surtout deux personnes, il faut savoir que le nombre des intervenants peut aller bien au delà. Voici ce qu’il faut retenir à ce propos :

Le souscripteur : il s’agit de la personne qui adhère au contrat d’assurance vie chez l’assureur. Elle prend la décision de signer le contrat et il lui revient également de choisir son ayant droit. Le souscripteur s’engage à payer les primes et possède également le droit de renoncer au contrat.

L’assureur : c’est celui qui propose l’adhésion à un contrat d’assurance vie et qui en assure la gestion. Ce rôle peut être joué par les compagnies d’assurance, les banques ou même les mutuelles. Il n’est pas rare que d’autres intermédiaires tels que les agents généraux, les courtiers et autres soient aussi des assureurs. L’assureur est également chargé d’accomplir les formalités d’inscription et de gestion. Par ailleurs, il a l’obligation de rendre les prestations définies au contrat.

L’assuré est la personne physique sur laquelle pèse le risque qui fait l’objet du contrat d’assurance vie. Par ailleurs, son décès ou sa vie est fonction du versement des prestations. L’assuré peut être la personne qui adhère au contrat d’assurance de même qu’un tiers. Selon la loi, l’assuré ne peut en aucun cas être un mineur de moins de 12 ans dans le cas où le risque dont fait objet le contrat est un décès.

Le bénéficiaire : il s’agit de la personne indiquée dans le contrat d’assurance vie par le souscripteur et qui doit recueillir les allocations notifiées au contrat quand survient le risque à l’assuré. Le bénéficiaire doit obligatoirement être indiqué par le souscripteur. En fonction de la nature des contrats, le bénéficiaire peut être l’assuré ou une tierce personne.

Voici quelques points à connaitre si vous comptez souscrire une assurance vie :

Voilà l’essentiel des informations que vous devez avoir pour choisir un contrat d’assurance vie. N’hésitez pas à demander des renseignements complémentaires à votre assureur qui vous aidera aussi à choisir le contrat le plus adapté.